Demetrios, un point&click français sur Kickstarter

demetrios-1024-768Même si la cadence s’est ralentie, le nombre de jeux proposés sur Kickstarter reste impressionnant et parmi ceux-ci on trouve quelques projets qui suscitent la curiosité voire l’admiration. C’est le cas de Demetrios, un point & click en apparence classique mais qui refuse la facilité du pixel art pour se rapprocher davantage du niveau des productions actuelles (Chevaliers de Baphomet 5 par exemple). Tout en conservant des mécanismes très traditionnels avec son lot d’objets à ramasser et à utiliser pour résoudre diverses énigmes plus ou moins évidentes et sa galerie de personnages colorés avec qui vous pourrez dialoguer, il se distingue par un ton caustique qui n’est pas sans rappeler celui des Leisure Suit Larry dont il partage également le fait de jouer un anti-héros.

Demetrios est donc un jeu prometteur pour les amateurs de jeu d’aventure à l’ancienne et il est même possible de s’y essayer dès maintenant en jouant à la démo que vous pouvez télécharger sur le site officiel ou directement en ligne dans votre navigateur.

Page Kickstarter : https://www.kickstarter.com/projects/983902887/demetrios
Page officielle : http://www.demetriosgame.com/fr/
Démo en ligne : http://www.demetriosgame.com/publicdownload/demo/indexfr.html

Ce projet étant porté par un seul homme et qui plus est un Français, nous avons voulu en savoir plus et nous lui avons posé quelques questions. Vous trouverez ses réponses sous la vidéo de la bande annonce.

OrdiRétro : Bonjour, peux-tu te présenter?

COWCAT : Je m’appelle Fabrice, j’ai 31 ans, je suis stéphanois et je programme des jeux depuis l’âge de 10 ans! Mais Demetrios sera mon premier jeu disponible officiellement dans le commerce.

OR : Quels sont les machines et les jeux qui t’ont le plus marqué? Est-ce qu’il y a des jeux auxquels tu rejoues régulièrement?

COWCAT : Y’en a tellement! Je suis un gros joueur, j’ai connu à peu près toutes les machines depuis les années 80, PC ou consoles! J’ai joué à un peu tous les genres de jeux, mais mes préférés restent les jeux d’aventure narratifs.

Si je devais citer un seul jeu marquant de ce genre, ce serait 999 (Zero Escape) sur Nintendo DS. Ce jeu m’a rendu fan des Visual Novel, il est choquant et tellement excellent à tout point de vue qu’il m’a marqué à vie!

OR : Si tu pouvais vivre dans l’univers d’un jeu vidéo, lequel choisirais-tu?

COWCAT : Certainement pas celui de 999 en tout cas! lol Un univers plus tranquille, coloré… Banjo Kazooie peut-être? :p

OR : Qu’est ce qui t’a décidé à reprendre le développement de Demetrios?

COWCAT : 1999, j’ai fait un jeu d’aventure complet, varié et plutôt long (4-5 heures pour le finir). Mais n’ayant pas de connaissances marketing à l’époque, j’ai laissé tout ça de côté et presque personne n’a pu y jouer.

J’ai toujours trouvé ça dommage, et cela faisait des années que j’avais l’intention de le sortir. Récemment les conditions nécessaires ont été réunies. J’ai mis de l’argent de côté pendant mes 7 années de boulot, le dématérialisé s’est imposé sur le marché et tout est devenu plus facile pour un particulier de vendre son jeu en tant qu’indépendant!

OR : Quelles sont les plus grandes difficultés que tu as rencontrées dans le développement du jeu?

COWCAT : Le marketing! lol Ce n’est pas tout à fait mon truc de me vanter, j’ai plutôt tendance à me critiquer :p J’ai aussi l’impression parfois de déranger les gens à force de demander de l’aide, même si au final ils sont en général très content d’aider.

Sinon ça a été un peu difficile au début de faire les dessins, mon frère avait fait la majeure partie des dessins de l’ancienne version et je n’ai jamais beaucoup dessiné dans ma vie. Mais j’ai préféré tout faire moi-même sur cette nouvelle version. Je m’améliore au fur et à mesure et j’ai maintenant assez envie de reprendre les premiers écrans pour les améliorer un peu!

OR : As-tu des collaborateurs ou fais-tu tout toi même, du code aux musiques?

COWCAT : Je fais tout moi-même! 🙂

Pour les musiques j’en ai acheté une ou deux sur un site Royalty-Free (attention, cela ne veut pas dire gratuit) mais j’en ai aussi composé moi-même. C’est vraiment très intéressant de toucher à tout! Je fais aussi le texte en anglais et en français. Par contre des traducteurs devraient s’occuper de l’espagnol et de l’allemand!

OR : Le jeu semble fortement influencé par la BD (style graphique, découpage des cinématiques), est-ce volontaire? Quels parallèles fais-tu entre ces deux médias? Quels sont tes auteurs et séries préférées?

COWCAT : J’ai passé une bonne partie de mon enfant à lire des BDs Disney, Donald et Mickey! Je pense que c’est resté ancré, notamment les aventures de Picsou par Carl Barks et Don Rosa. Mais j’avoue ne plus trop lire de BD maintenant. Par contre j’ai étudié rapidement le style des BD modernes, pour trouver les artifices qu’utilisent les artistes pour arriver à produire beaucoup de pages de bonne qualité en peu de temps!

OR : Qu’appelles-tu un ton cynique? En quoi cela est-il différent de l’humour d’un LucasArts ou d’un Sierra par exemple?

COWCAT : C’est le fait de se moquer de tout et n’importe quoi sans retenue! Sierra avait Leisure Suit Larry comme série avec un humour dépassant les limites habituelles. Si Demetrios reprend parfois cet humour « suggestif », surtout au début du jeu, je pense qu’il inclut toutes sortes d’humour et qu’il est plus varié au niveau du ton utilisé, avec un humour qui devient plus subtil au fur et à mesure du jeu!

OR : Que penses-tu de la mode du retrogaming et du retour d’une esthétique rétro (pixel art, chiptune)?

COWCAT : Je pense que c’est d’une part une volonté de retour aux sources, un appel à la nostalgie (et la nostalgie fait vendre!) C’est un style qui a permis de rendre le développement de jeu plus facile pour les indépendants, car il nécessite moins de travail que de la 3D ou même de la 2D haute définition, en cachant les défauts des dessins.

Cependant j’avoue trouver les plus connus du genre bien moins fignolés et beaucoup plus ternes que les jeux de l’époque. Combien sont aussi beaux qu’un Chrono Trigger ou aussi bien animés qu’un Aladdin sur Megadrive? Je remarque que globalement, les jeux indés en pixel art ont cette tendance à être « dark », gris et fades style NES, je trouve ça vraiment dommage! Il y a tellement de belles choses à faire en pixel art! Je souhaiterais à l’avenir voir plus de jeux qui lorgnent sur les graphismes Super Nintendo / Neo Geo.

D’autre part il s’agissait avant tout d’une contrainte technique, et je trouve un peu dommage avec les capacités techniques actuelles de s’y cantonner!

Le pixel art (et par extension les musiques chiptune) existeront toujours car ils ont leur charme et leur fans, mais je pense qu’à l’avenir ils ne représenteront plus la majorité des jeux indépendants. Il y a actuellement parmi les indés une volonté de se distinguer.

OR : Le mot de la fin?

COWCAT : Essayez mon jeu d’aventure! Cela ne coûte absolument rien et je pense que vous allez bien vous amuser 🙂
Une démo est disponible d’un durée d’1 à 2 heures, en HTML5 ou téléchargeable sur le site : http://www.demetriosgame.com/fr/demo/

Et si vous pouvez voter pour le jeu sur Steam Greenlight, ce serait top! 🙂
http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=502785332



1 Commentaire sur Demetrios, un point&click français sur Kickstarter

  1. Clara

    Je trouve le jeu plutôt cool, sachant que tout a été dessiné à la main, ça a dû être un long travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evènements à venir !

YouTube OrdiRétro

Ordiretro sur Facebook

« Top des Blogs »

Ebuzzing - Top des blogs - Jeux vidéo

Facebook

Twitter

YouTube