The Commodore Amiga: The Future was here

Toujours par esprit de curiosité mais aussi dans l’optique d’agrandir ma collection d’articles relatifs à l’Amiga (non, ma collectionnite aiguë ne s’est pas améliorée !), je passe pas mal de temps à fouiller sur différents sites (du chinage numérique en somme) et trouve parfois de nouvelles pépites.

The Future was hereAmazon, tout comme le Bon Coin, peut parfois s’avérer très intéressant pour découvrir des produits dont nous n’avons pas forcement entendu parler en France (en tout cas en ce qui me concerne). C’est ici le cas avec le livre écrit par Jimmy MAHER, The Future was here.

Brève lecture du descriptif du produit sur le site, on apprend tout d’abord que le livre est en anglais (à savoir pour les personnes n’étant pas à l’aise avec la langue de Shakespeare) et que les sujets traités seront relatifs à l’Amiga (ouf !), son histoire et certains thèmes bien particuliers.

Un petit clic sur Amazon, quelques jours d’attente et voici le dit livre dans ma boîte aux lettre. Rapide tour avant lecture approfondie, la couverture est sympathique, le format roman et la taille de la police utilisée laissent à penser que la lecture sera confortable.

Entrons dans le vif du sujet, le livre est bien entendu décomposé en plusieurs chapitres dont en voici les principaux thèmes :

  • Introduction au livre
  • La Boing Ball
  • Deluxe paint
  • SSG et Sculpt
  • NewTek
  • AmigaOS et ARexx
  • La scène Démo
  • Cinemaware et Psygnosis
  • Le chemin pris par le futur

Comme vous le constatez les thèmes abordés sont très variés, le livre parle aussi bien de la fameuse Boing Ball démo qui a fait la renommée de l’Amiga, des sociétés qui ont contribué au développement de notre machine fétiche, tout comme du système d’exploitation en lui-même.

A la lecture, on s’aperçoit que le livre est aussi bien écrit pour du public cherchant des informations généralistes sur l’histoire de l’Amiga que pour des personnes plus pointues dans le domaine des techniques de programmation. (étant béotien en la matière, il y a des techniques dont j’ai compris le fonctionnement mais pour d’autres, la mécanique est restée très complexe à comprendre)

Sur le sujet de la Boing Ball par exemple, il est aussi bien narré comment cette démo est née que son aspect programmation. C’est ainsi que sont expliquées les astuces imaginées par les programmeurs de l’époque pour rendre cette démo aussi spectaculaire que possible. Bien entendu, je ne vous dévoilerai rien de ce qui est dit dans le livre pour vous en laisser la découverte.

Point important sur ce livre et chose que j’ai appréciée, l’auteur à mis en ligne un site pour compléter le contenu proposé par le livre. L’adresse vous est communiquée dans le bas de cet article. C’est un plus indéniable car on y retrouve les sources  de la Boing démo par exemple, des corrections apportées après la parution du livre, des vidéos. Chaque chapitre est ainsi agrémenté de contenu supplémentaire.

Tout le monde a utilisé les principaux logiciels de l’Amiga mais un grand nombre d’informations sont passées inaperçues à l’époque pour la majorité des utilisateurs. C’est ici que vous apprendrez beaucoup de choses (les anecdotes sur la conception de Protracker sont intéressantes par exemple). Pour ne vous citer que quelques exemples voici une brève liste non exhaustive des logiciels abordés dans le livre :

  • Deluxe Paint (1 à 5)
  • Videoscape 3D
  • Sculpt Animate
  • Digi-View
  • Protracker
  • Deluxe Music Construction Set
  • Defender of the Crown
  • Menace

La même liste pour les démos

  • Boing Ball démo
  • Juggler démo
  • Red Sector Megademo
  • State of the Art

Dans les autres sujets abordés par l’auteur on retrouve  l’histoire du virus SCA,  du guru méditation, du Video Toaster, etc…

Vous l’aurez compris, le contenu du livre est très riche et s’adresse à un public varié. Je pense que toute personne ayant de l’intérêt pour l’Amiga y trouvera son compte. De plus, il ne faut pas être bilingue pour comprendre le livre, l’anglais employé est très clair.

Parmi les points négatifs (à relativiser tout de même), nous pouvons noter qu’il y a un nombre considérable de renvois au fur et à mesure de la lecture du livre. Tous ces renvois se font en fin de livre ce qui n’est pas des plus pratique, un placement en pied de page aurait parfois été suffisant et bien plus pratique.
Dernier petit reproche sur le niveau de la qualité de papier que je trouve un peu en deca de ce que l’on trouve habituellement. Maintenant, tout ayant un prix, on comprend qu’il a fallu sûrement faire des choix et on ne se situe quand même pas sur de la qualité brouillon. (à noter que ce point peut être contourné en passant par la version numérique du livre)

Points positifs :

  • Le livre s’adresse à tout public
  • La richesse des sujets abordés
  • Le site Web et son contenu
  • Lecture aisée

Points négatifs :

  • Les renvois en fin de livre
  • La qualité du papier

A titre personnel, j’ai donc été agréablement surpris par le contenu de ce livre, y ai appris un bon nombre de choses et ai passé un agréable moment à le lire. Je ne saurais donc que vous le recommander comme livre de chevet.

  • Relié: 344 pages (également disponible au format numérique pour Kindle)

    Jimmy MAHER

    Jimmy MAHER

  • Editeur : MIT Press (4 mai 2012)
  • Collection : Platform Studies Series
  • Langue : Anglais
  • Prix: Environ 22EUR pour la version papier / environ 15EUR pour la version Kindle
  • Site Web: http://amiga.filfre.net/
  • Descriptif en anglais du livre (site MIT): http://mitpress.mit.edu/books/future-was-here


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evènements à venir !

YouTube OrdiRétro

Ordiretro sur Facebook

« Top des Blogs »

Ebuzzing - Top des blogs - Jeux vidéo

Facebook

Twitter

YouTube