Les guns dans les jeux vidéos (Partie 2)

Nous voici de retour avec un peu de retard ( je l’avoue) sur notre rétrospective d’accessoires nous permettant de flinguer d’innombrables ennemis. Après avoir vu le premier light gun de l’odyssey en 72 puis du tout premier Zapper de la Nes de NINTENDO, nous allons nous plonger maintenant  de la fin des années 80 au début des 90.

1987 : Le XG1 pour Atari XEGS

LE XG1 était le light gun vendu avec l’une des premières ATARI conçue spécialement pour le jeu, la XEGS pour « XE game system ». Cette arme de poing légère et futuriste fessait fortement penser au zapper de la NES.

Malheureusement, le XG1 ne fonctionnait pas sur le même procédé que le zapper de la nes, il a plutôt été créé sous le même principe que le stylo lumineux « light pen » vendu avec les ordinateurs atari. Le sytème était donc moins précis et beaucoup d’utilisateur se plaignaient de ce manque de précision. Les joueurs ont donc trouvés une parade à ce manque de précision en jouant avec le light phaser de la MASTER SYSTEM de SEGA . ET oui on trouve toujours ce genre de parade lorsqu’on est joueur 😉 surtout lorsque les branchements sont similaires.

Le XG1 pouvaient aussi être utilisé sur le 7800 et le 2600 d’ATARI.

Light Gun Atari XG1

1987 : Le Light Phaser de la Sega Master System

La firme Sega en lançant sa Master System a voulu répondre à son concurrent Nintendo en commercialisant également un Light Gun pour concurrencer le zapper de son homologue. Pas mal de gamers trouve justement le Light Phaser de Sega beaucoup plus réussi que le zapper (chacun à ses propres arguments). Les pro Sega trouve ce pistolet beaucoup plus performant par le fait que la gâchette est plus sensible et que les tirs sont plus précis . Mais bon, ce débat n’est pas le sujet sauf si vous souhaitez donner votre avis en comments .

Pour le développement de son pistolet optique, Sega s’inspire d’une arme présente dans une série japonaise d’animation Manga à succès: Zillion.

Le phaser de SEGA inspiré de Zillion

Très réaliste, ce pistolet à fait des émules auprès de certaines associations parentales . Ces assos se plaignaient de ce réalisme et des braquages d’épicerie faites par leurs enfants avec cette arme pour console.

Treize jeux sont répertoriés pour jouer avec le Phaser:

  • Assault City
  • Gangster Town
  • Laser Ghost
  • Marksman Shooting
  • Missile Defense 3-D
  • Operation Wolf (Egalement jouable avec la manette)
  • Poseidon Wars 3-D
  • Rescue Mission
  • Rambo III
  • Safari Hunt
  • Shooting Gallery
  • Space Gun
  • Trap Shooting
  • Wanted

Ironie du sort, les jeux zillion 1 & 2 sortie sur la master system n’étaient pas jouables avec le light gun. Ceux-ci n’étant jouables qu’avec le pad de la console.

Pack Light Phaser pour Sega Master System

1992 : Super Scope et Menacer > Des armes imposantes pour 16 bits

Au début des 90 et avec l’apogée des consoles de salon 16 bits, de nouvelles armes voient le jour.

Sur la Super Nes de Nintendo, une arme d’un nouveau genre est commercialisée, le Super Scope. Ce nouveau périphérique ressemblait plus à un bazooka qu’à une arme de poing,  ce qui le rendait beaucoup moins maniable que le zapper de la Nes. Par contre, celui-ci avait l’avantage d’être sans fil grâce à la connection d’un recepteur sur le port manette de la console ( alimenté par 6 piles).

Malheureusement très peu de jeux étaient compatibles avec le Super Scope ( à peine une dizaine) :

  • Battle Clash
  • Bazooka Blitzkrieg
  • Lamborghini American Challenge
  • Metal Combat: Falcon’s Revenge
  • Super Scope 6 cart
  • Terminator 2: The Arcade Game
  • Tinstar
  • X-Zone
  • Yoshi’s Safari

Le super Scope de la Super Nintendo en boite

Petit aparté, dans le film Mario Bros ( un vrai navet ) on peut voir un clin d’oeil au superscope de Nintendo (voir image du film) .

Le superscope dans le film Mario Bros

Avec la Megadrive de Sega, on reste aussi sur une nouveauté en terme de fusil, Le MENACER ! Ce pistolet optique pouvait se transformer en fusil grâce à une crosse mobile. Ce pistolet fonctionnait aussi sans fil grâce à une cellule infrarouge relié sur le port manette.

Comme son cousin de chez NINTENDO, le Menacer a eu un succès plus que mitigé. Son design spécifique, faisait que le joueur avait vite mal à l’épaule et le peu de jeux compatibles ont fait de ce périphérique un gadget dispensable.

Voici quelques jeux compatibles :

  • Body Count
  • Corpse Killer
  • Mad Dog
  • Menacer 6 en 1
  • T2 The arcade Game

Le Menacer de la Megadrive

Voici donc la 2ème partie de notre rétrospective sur les guns pour les jeux vidéos. Dans la 3ème et dernière partie, nous verrons les dernières versions de flingues de la Sega Saturn à la PS3. Soit 10 ans de gaming . Nous aurons ainsi traversé les âges sur près de 30 ans de shoot de salon 😉



1 Commentaire sur Les guns dans les jeux vidéos (Partie 2)

  1. Ah le super scope, il me faisait envie à l’époque !
    Et bien que le film Super Mario Bros soit un navet, je trouve sympa qu’ils aient fait référence à cet accessoire dans le film 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evènements à venir !

YouTube OrdiRétro

Ordiretro sur Facebook

« Top des Blogs »

Ebuzzing - Top des blogs - Jeux vidéo

Facebook

Twitter

YouTube