[Interview] Alex Nassar

Il y a une semaine j’ai eu l’occasion d’échanger quelques mots avec Alex Nassar sur Twitter (#lachance) et j’en ai profité pour lui proposer un interview exclusif à OrdiRétro !
En tout cas c’est super sympa d’avoir accepté, çà nous fait vraiment plaisir qu’il s’intéresse à notre blog.
Alex Nassar est journaliste et producteur pour GAMEONE & MTV, co-fondateur de la marque Otaku Game Wear et blogueur sur choucroutegarnie.fr

ORDIRETRO (Ludo) :  A quel âge as tu commencé à t’intéresser au jeu vidéo ?

ALEX NASSAR : A la naissance en fait. Je suis né avec une manette entre les mains. Ma Maman a moyennement apprécié… Plus sérieusement, je crois que mon premier souvenir de jeu vidéo, c’est l’Atari 2600 qu’un de mes voisins avait. Je devais avoir 9 ou 10 ans. Je passais tous mes mercredis après midi chez lui. Impossible de décrocher. Lui, il s’en foutait complètement ! Il préférait lire Le Monde (véridique… Il voulait être ministre à 10 ans)… J’étais dégoûté de savoir que cette console ne servait quasiment jamais. Evidemment, il ne voulait pas me la prêter… J’en garde un souvenir très traumatisant. 😉 

O.R. : Quel est le premier jeu qui t’a vraiment mis une claque et qui t’a donné envie d’acheter une console ou un ordi ?

A.N. : Sans hésitation, Super Mario Bros. J’ai découvert ce chef d’oeuvre chez un autre pote qui avait une NES (vu que l’autre ne voulait pas me prêter son Atari 2600, j’ai déménagé). Moi, j’avais un Amstrad CPC 6128. J’en étais très content mais quand j’ai découvert Super Mario, j’ai tout de suite voulu une NES. Je n’ai jamais été très fidèle en terme de jeu vidéo… Après des mois de bourrage de crâne intensif, mes chers parents ont craqué et j’ai enfin eu la console de mes rêves. Avec Super Mario Bros. bien sûr. 

O.R. : Quelles sont les machines que tu as eu ? Que tu as encore et que tu comptes acheter ?

A.N. : J’ai eu beaucoup de consoles. Essentiellement des consoles Nintendo dans un premier temps. Tout a donc commencé avec un CPC 6128 puis une NES. Ensuite, j’ai enchaîné avec une GameBoy et une Super NES. Ensuite, j’ai eu une PC Engine. Je jouais à toutes ces consoles à la fois ! Gros bordel devant la télé familiale… Avant de commencer à bosser dans le jeu vidéo, j’ai eu aussi une PlayStation et une Nintendo 64. Ma période Metal Gear Solid / GoldenEye, deux références pour moi. J’ai du faire l’impasse sur la Saturn et la 3DO mais mon grand regret, c’est de ne jamais avoir eu de Neo-Geo. J’en rêvais de celle la ! Je bavais devant les démos de la boutique Shoot Again dans le XIXème arrondissement de Paris. J’habitais juste à côté. Après la période PS / N64, je crois que j’ai eu à peu près toutes les consoles du marché. C’était une obsession. Tout mon fric passait dans les jeux et les machines. Dans le détail, ça donne (de tête) : GameBoy Color, GameBoy Advance, Dreamcast, PS2, GameCube, PSP, Xbox, Wii, Xbox360, PS3.

Je n’ai jamais vraiment joué sur ordinateur. Mes potes avaient des Atari ST ou des Amiga 500 mais ça ne m’intéressait pas plus que cela. Sauf pour la musique mais comme j’étais nul… Aujourd’hui, j’ai un Mac. C’est dire à quel point je ne suis pas amateur de jeux sur ordinateurs. Ceci étant, j’ai eu une petite période Counter Strike. C’était en 2000 ou 2001. Je jouais à la rédac de GameOne quand tous les employés « normaux » étaient partis. Il restait donc des journalistes (big up à Bertrand, Marcus, Manu, Ludo, Seb, Thiouwz, Juliette et les autres) et on jouait jusqu’au petit matin. On repassait vite fait chez nous pour prendre une douche et c’était reparti pour une journée de taf. Je ne sais pas comment on faisait pour tenir… De très bons souvenirs même si ce n’est pas vraiment du Retro Gaming.

Mes futures consoles ? Aucune pour le moment. Evidemment, je finirais pas choper une 3DS et une NGP mais je ne suis pas pressé. J’ai surtout une borne d’arcade en ligne de mire… Dès que je passe dans la boutique Neo-Legend, je suis à deux doigts de faire exploser le PEL pour me choper un meuble… Un jour, oh oui un jour, elle sera mienne. 

O.R. : Quelle est ta ou tes machines collector que tu ne vendrais jamais ?

A.N. : J’ai gardé toutes mes consoles à part ma NES que j’ai donné à mes cousins au Liban. A l’époque (guerre oblige), il était quasiment impossible de trouver une console sur le marché. Ils étaient comme des fous quand ils ont découvert la bête ! En échange, ils avaient demandé au boss de la salle d’arcade de me mettre des crédits illimités sur Street Fighter 2. ILLIMITÉS !!! Le mec a accepté. Je n’ai pas vu la plage de l’été…

Mais celle que je ne vendrai jamais et dont je garde le meilleur souvenir, c’est ma PC Engine. C’était une Core Grafx pour être précis. Putain, j’adore cette console. Les jeux étaient dingues. PC Kid, Ninja Spirit, F1 Circus, Jackie Chan… J’en oublie plein mais ça reste ma console préférée. C’était une machine de connaisseur. J’étais très fier de l’avoir à la maison. Les jeux étaient assez compliqués à trouver puisqu’ils était directement importés du Japon. Il n’y avait donc pas de notices en Français dans les boites. Uniquement des photocopies pourries ! Mais je m’en foutais. Je ne parle pas un traître mot de Japonais mais ça ne m’a jamais empêché de terminer un jeu.

J’aime aussi beaucoup la Dreamcast parce que c’est la dernière console de Sega. C’est même la seule Sega que j’ai eu. Mais je garde un souvenir ému de Soul Calibur, Shenmue, Virtua Tennis et compagnie.

O.R. : En 6ème tu étais Pro Sega ou Pro Nintendo ou bien encore Atari ou Amiga ?

A.N. : Comme tu l’as déjà certainement compris, j’étais un fanboy Nintendo. Je n’avais rien contre Sega, bien au contraire, mais il fallait faire un choix. Le choix du portefeuille. On s’organisait quand même avec les potes pour se prêter nos consoles respectives. J’ai donc joué à la Master System et à la Megadrive mais j’ai toujours préféré acheté des consoles Nintendo. Pourquoi ? Parce que Mario et Zelda.

En ce qui concerne Atari et Amiga, je n’ai pas trop d’avis sur la question. Ça me faisait marrer de voir mes potes se prendre la tête sur la question mais je ne me sentais pas concerné. Consoles 4 life. 

O.R. : Qu’est ce qui est vraiment Rétro pour toi ?

A.N. : Tout ce qui est sorti avant que je travaille dans le jeu vidéo est Rétro. C’est à dire tout ce qui date d’avant 1999. C’est con mais j’ai une affection particulière pour les jeux auxquels j’ai joué avant de bosser dans le « game ». J’ai pris beaucoup de plaisir depuis mais la perception n’est plus la même. Je ne paye plus (ou presque) mes jeux et mes consoles, j’ai accès à des milliers de titres et j’ai eu la chance de rencontrer et interviewer les plus grands (Miyamoto, Kojima, Bushnell…). Ça démystifie un peu le truc. Je suppose que c’est la même chose pour un critique musical qui devient pote avec Thom Yorke, Kanye West ou Mick Jagger. La passion est toujours là mais la magie des premiers instants disparaît un peu. Merde, je vais me faire chialer… 

O.R. : Est ce que tu collectionnes des objets dit « de geeks » ?

A.N. : Je ne sais pas si je collectionne des objets geeks mais je suis un collectionneur dans l’âme. Je me suis un peu calmé ces derniers temps mais j’ai collectionné beaucoup de choses. Les CD, les DVD, les figurines (j’ai la série complète des figurines Metal Gear Solid 1 & 2 de McFarlane), les jouets en vinyle (Bearbrick, Kubrick…), les consoles et leurs jeux, les sneakers (j’ai eu plus de 100 paires)… Je ne cherche jamais l’exhaustivité mais je suis un acheteur compulsif et mono maniaque. Donc quand je suis sur un truc, je l’exploite à fond jusqu’à l’écœurement. Le problème, c’est que je suis rarement écœuré… 

O.R. : Quels sont les films cultes que l’on pourrait retrouver dans ta vidéothèque ?

A.N. : Ma vidéothèque n’est pas très originale je pense. J’ai des goûts assez mainstream et je suis relativement bon public. Comme beaucoup, j’adore les films de Quentin Tarantino. Mon préféré reste Reservoir Dogs même si je trouve que True Romance (réalisé par Tony Scott mais scénario de Tarantino) est supérieur. L’histoire me touche plus.

J’adore évidemment les films de SF. Alien, Terminator, Retour Vers le Futur, Star Wars (première trilogie hein)… J’ai tout ça en VHS, DVD et Blu-Ray (ouais, je me fais avoir à chaque fois…). Je ne me lasse jamais de voir et revoir ces classiques. J’ai été élevé avec ces films. Ca fait donc parti de ma culture. Idem pour James Bond. Mes potes m’ont offert l’intégrale en DVD il y a quelques années. Je ne leur dirai jamais assez merci. Mes épisodes préférés sont ceux avec Sean Connery bien sûr mais j’ai une affection particulière pour The Spy Who Loved Me avec Roger Moore.

Dans un autre genre, je suis un fan de Louis de Funès et de la trilogie Grande Vadrouille, Corniaud, Folie des Grandeurs. 

O.R. : Tu as lancé ta marque de tee shirt « OTAKU », est ce que c’est toi qui réalise les visu ? Ou bosses-tu avec des graphistes ?

A.N. : Je n’ai hélas aucun talent artistique ! J’ai donc monté Otaku avec des gens extrêmement compétents et beaucoup plus doués que moi. On est trois sur le coup. Moi je ne fais que répondre aux interviews (bon ok, je ne fais pas que ça…) ! On travaille avec un graphiste. Il s’appelle David et il a un don extraordinaire : il transforme en dessins des idées qu’on lui donne à l’arrache et parfois même, dans un état d’ébriété avancé… Et il le fait vite en plus. On appelle ça le talent. 

O.R. : Quels sont tes derniers coups de coeur ?

A.N. En jeux vidéo ? Angry Birds sans hésiter. Gameplay simple pour ne pas dire simpliste et concept hyper accrocheur. Je n’avais rien vu de tel depuis Tetris. Pour le reste, je n’ai pas ou peu joué depuis le début de l’année (pas le temps…) donc je me suis arrêté à Halo Reach, Black Ops et Vanquish (un vrai coup de coeur celui ci). En ce moment, j’ai très envie de jouer à Killzone 3 et à Dead Space 2. 

O.R. : As tu de nouveaux projets tv ?

A.N. : Oui bien sur mais je ne peux pas en parler. 😉 

O.R. : Que penses tu d’OrdiRétro du blog et de l’asso ?

A.N. : Pour être tout à fait honnête, je ne connaissais pas le blog et l’association. Cette interview est donc une bonne manière de combler cette lacune. J’ai mis le blog direct dans mes flux RSS ! Sans vouloir vous passer de la pommade, je trouve évidemment que l’initiative est excellente. Le jeu vidéo est une culture à part entière. Pas une sous culture ou une ramification de la culture geek. C’est une culture, point. Il est donc tout à fait normal que le patrimoine du jeu vidéo soit préservé. C’est déjà le cas depuis longtemps pour la musique, le cinéma, la littérature ou la peinture. Il est donc grand temps que le jeu vidéo ait droit à ce genre de traitement. C’est même essentiel.

Des associations existent déjà à Paris (mes potes de MO5 par exemple) et il faudrait que chaque grande ville de France compte au moins une association. C’est une superbe opportunité pour les amateurs de Retro Gaming de se retrouver et de mettre en commun des trésors qui, la plupart du temps, pourrissent dans des caves ou des garages. Et puis aujourd’hui, si le jeu vidéo « moderne » bénéficie d’une exposition maximale à la télé, ce n’est pas encore le cas pour le Retro Gaming. Il y a Retro GameOne (big up à Marcus) dont je suis le producteur (oui, j’en suis fier) mais ça ne suffit pas. Heureusement, le net est la pour combler cette lacune. Bref, CONTINUEZ LES P’TITS GARS DU 21EME SIÈCLE !

 O.R. : Et pour finir on voulait vraiment savoir si tu étais pour ou Contre la sauvegarde des Ewoks ?

A.N. : Question difficile… Avec les Ewoks, quand il y en a un, ça va. C’est quand il y en a plusieurs qu’il y a des problèmes… En vrai, je trouve que les Ewoks n’apportent pas grand chose à Star Wars. Ce sont un peu les Jar Jar Binks de l’époque. Donc je ne suis ni pour , ni contre, bien au contraire !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evènements à venir !

YouTube OrdiRétro

Ordiretro sur Facebook

« Top des Blogs »

Ebuzzing - Top des blogs - Jeux vidéo

Facebook

Twitter

YouTube