C’est moi Nono, le Chibi-Robo!

Disponible en français pour Gamecube exclusivement

On se souvient tous d’un petit robot rouge, drôle et maladroit, cadeau d’Ulysse à Télémaque son fils (Ulysse revient!!!), et dont la chanson a tourné en boucle dans plus d’un foyer des années 80, les années Jean Chalopin et Club Dorothée (vous avez le droit d’écraser une petite larme en pensant à tous ces mercredis après-midis passés devant la télé alors qu’il faisait beau dehors…). Et bien figurez vous que les Japonais ont pondu un jeu qui sent bon les Choco-BN et les dessins animés de notre enfance, tout en lorgnant aussi il faut bien l’avouer sur Totoro et Toy Story, excusez du peu en matière de modèle! Là je vous voit déjà scroller vers le bas de la page pour lever ce suspens insoutenable et savoir enfin de quel jeu je veux parler – au lieu de lire mon admirable prose pour laquelle j’aurai versé tant de sueurs, de sang et – okay, okay, j’arrête, je dis tout, je me mets à table, la perle rare s’appelle donc… Chibi-Robo! (en même temps, c’était facile, la réponse était dans le titre mais comme vous ne lisez jamais les titres…). Et tout de suite, la suite!

Toute la famille réunie pour l'anniversaire

Cadeau donc, non pas d’Ulysse mais d’Arthur, papa fort affecteux mais un peu bloqué en enfance et, comme nous le découvrirons assez vite, au chômage. Le chômage! la plus forte hantise des Japonais après l’arme nucléaire. Alors bien sûr les jeux qui exploitent le thème apocalyptique sont légions mais vous en connaissez beaucoup vous des jeux qui traitent du chômage? Moi pas et rien que pour ça, on comprend que ce jeu sent bon l’originalité. Mais revenons à nos moutons ou plutôt à notre robot, cadeau d’U… Arthur à sa petite fille chérie qui fête aujourd’hui son anniversaire. A première vue, elle a l’air sympa la gamine mais bon est-ce vraiment normal de se prendre pour une grenouille? Pas sûr… Cela cacherait-il un mystère? Bien sûr! Alors papa chômeur, fillette loufdinge, vous vous dîtes, ça y est, j’ai débarqué chez la famille Groseille! Ben c’est un peu ça mais à la sauce Ghibli, c’est à dire moins trash et au fond plutôt kawaï. Et là vous vous demandez ce que vous êtes venu faire là… mais heureusement votre fidèle compagnon, Telly est là pour faire les présentations et vous guider. Cette petite télévision est en effet votre coach personnel dans le jeu et vous accompagnera tout au long de votre aventure. Aventure? Eh oui, car il va y avoir du sport!

Il faudra penser à refaire le plein régulièrement. Chibi-Robo!, un jeu écolo!

Déjà, en tant que robot normalement constitué, votre premier réflexe devrait être de se faire la belle et d’échapper à cette famille de névrosé. Seulement voilà, vous n’êtes qu’un petit robot de rien du tout et votre autonomie est limitée. C’est pour cette raison que vous vous baladez partout avec votre prise, histoire de rechargez vos batteries, qui au départ ne vous permettront pas d’aller très loin, tout juste de faire le tour du salon en fait. Et c’est là qu’on commence à réaliser… qu’il va y avoir du boulot! Pour obtenir une batterie plus puissante, il vous faudra en effet obtenir des points de bonheur. Oui, oui, de BONHEUR. Parce que dans la famille, l’ambiance c’est pas vraiment ça, alors votre rôle va être d’apporter un peu de gaité ici et là en réalisant des menus travaux, comme nettoyer les tâches laissées par le chien (mais pour cela il vous faudra trouver la brosse à dent) ou ramasser les papiers de bonbons qui trainent et les jeter à la poubelle, ou encore faire des cadeaux aux uns et aux autres. Chaque bonne action vous fera progresser dans un classement des Chibi-Robo et vous permettra d’obtenir diverses améliorations. Elle est pas belle, la vie?

Sauf que… à votre premier tour dans le salon, vous vous rendrez vite compte que vous n’êtes pas tout seuls! En effet, quand les humains dorment où ne sont pas là, les jouets s’animent! Et là vous comprenez enfin pourquoi je vous ai parlé de Toy Story plus haut. Et si vous n’avez pas eu le courage de lire toute mon introduction, allez vite corrigez ce manquement, je vous attends.

(petite musique d’ambiance, genre ascenseur)

Quand je vous disais qu'on nage en plein dans les années 80 - allez on chante en coeur "Moitié homme, moitié robot!..."

C’est bon? Alors je continue. Donc vous allez rencontrez tout un tas de jouets avec qui il faudra composer pour progresser et pouvoir visiter la maison de haut en bas, ce qui ne sera pas une mince affaire. Au fur et à mesure vous débloquerez des accès ou gagnerez des équipements qui vous permettront de planer ou de grimper, vous ouvrant ainsi des voies nouvelles à explorez. Les pièces sont grandes, la maison aussi, et n’oubliez pas de sortir votre brosse à dents pour récurer chaque parcelle de la maison – là où Chibi-Robo passe, la crasse trépasse! Et ça fait toujours des points de bonheur supplémentaires.

Bon si on se résumait un peu :
– un jeu avec un scénario intelligent et une forme de réflexion sociale, ce qui est tout de même assez rare dans l’univers du jeu vidéo
– des jouets qui parlent
– un objectif original : amener le bonheur sur Terre (enfin au moins dans la famille) sans pour cela massacrer tout un peuple d’envahisseur
– une arme principale : la brosse à dents
– un robot craquant qui donne envie de chanter des génériques de dessins animés piochés sur Coucou Circus

Ai-je vraiment besoin de continuer? Si vous n’êtes pas encore convaincu, c’est soit que vous êtes aveugles et donc que vous n’avez pas pu lire cet article, soit que vous êtes un poisson rouge. Notez que je n’ai rien contre les aveugles ou les poissons rouges. Pour tous les autres, n’hésitez pas, Chibi-Robo! est un peu le Kiss Cool des jeux vidéos : enfin un peu de fraicheur!

Et le second effet? Jouez, vous verrez!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evènements à venir !

YouTube OrdiRétro

Ordiretro sur Facebook

« Top des Blogs »

Ebuzzing - Top des blogs - Jeux vidéo

Facebook

Twitter

YouTube