Amedia Computer a du matériel pour votre Amiga !

Amedia ComputerPetit coup de pouce à nos amis d’Amedia Computer ! Revendeur de matériel pour Amiga. Nombreux sont ceux à nous demander lors de nos expositions où nous achetons notre matériel Amiga (cartes accélératrices, pièces et Clones Amiga et cartes FPGA) nous leur indiquons que nous avons la chance d’avoir une boutique en France, proche de Metz (14 km) et de Nancy (50km) Laurent est là pour vous aider à remettre en route votre bon vieux Amiga, le booster ou simplement passer à machine plus moderne si votre budget vous le permet… En parlant de budget, nous avons posé quelques questions à Laurent sur le matériel qu’il vend actuellement :

ORDIRETRO : Bonjour, depuis quand êtes-vous passionnés d’Amiga ?

AMEDIA : personnellement, depuis l’âge de 13 ans, et je suis dans ma 41ème année,

OR : Pourquoi vendre en 2015 des pièces pour Amiga ?

AM : essentiellement par passion d’abord, et aussi parce que j’ai toujours voulu avoir une boutique informatique avec des pièces / cdrom pour Amiga dedans,

OR : Si on a un Amiga 500, que doit-on faire avant de le rallumer et surtout quels sont ses possibilités ?

AM : déjà, vérifier l’état des condensateurs, voir s’ils ne sont pas gonflés. Ensuite, le mieux reste de les changer pour des neufs (chose que nous pouvons faire via un partenaire très compétant dans ce domaine).

Concernant les possibilités actuelles : un Amiga 500 d’origine ne peut que lire des disquettes, qui soit dit en passant posent beaucoup de problèmes en lecture ou écriture.

Il est préférable d’opter pour pour un lecteur HxC qui permet de charger des fichiers HFE (fichiers ADF convertis via un logiciel spécifique) sur une carte mémoire SD.

Le mieux reste une carte accélératrice spécialement dédiée à l’Amiga 500 : l’ACA500 !

Elle permet d’augmenter les performances de l’Amiga 500 d’origine, et surtout de pouvoir lancer Workbench 3.1 anisi que le système WHDLoad permettant de lancer des jeux anciennement sur disquettes et retranscris sur le disque dur.

Sur cette formidable carte accélératrice, l’autre avantage est qu’elle comporte deux emplacement pour carte mémoire Compact Flash permettant des transferts entre l’Amiga 500 et un pc.

Nous proposons actuellement quelques packs complets prêts à l’emploi avec le Workbench 3.1 installé par exemple et des boitiers de protection pour ces cartes.

Autre option sur ces cartes : le connecteur d’extension style Amiga 1200 permettant de connecter des cartes accélératrices pour Amiga 1200 sur l’ACA500, ce qui permet entre autre de connecter une carte ACA1233 avec un processeur 68030 @ 40MHz et 128Mo de mémoire, ce qui en fait alors un Super Amiga 500 (comme je l’ai montré au dernier meeting du Club Amiga Belge, non loin de chez vous 🙂 )

OR : Si on a un Amiga 600, que conseillez-vous d’acheter pour en faire une machine pour le retro gaming ?

AM : Pour un Amiga 600, le mieux reste le couple carte accélératrice ACA620 avec un processeur 68020 @ 16MHz et 15Mo de mémoire Fast et la carte A604n permettant d’avoir 2Mo de mémoire Chip au lieu des 1Mo originels.

En plus de cela, un kit interne Compact Flash avec le Workbench 3.1 et le système WHDLoad installé ainsi qu’un kit PCMCIA / Compact Flash amène à un grand confort pour transférer des jeux WHDLoad ou ADF sur la carte Compact Flash interne, évitant ainsi de devoir démonter l’Amiga 600 à chaque fois que l’on veut ajouter des fichiers sur le Workbench.

Pour l’Amiga 500 comme pour l’Amiga 500, le seul chipset disponible reste l’ECS, aucun jeu AGA ne peut être utilisé sur ces modèles.

OR : Même question si on a un Amiga 1200 !

AM : Là, ça se complique !

L’Amiga 1200 reste la machine permettant le plus de possibilité avec l’Amiga 4000.

Il peut accueillir des cartes accélératrices, des lecteurs HxC, des cartes d’extension PCI (pour les modèles en tour), des cartes graphiques (pour les modèles en tour également), des disques IDE ou SATA (via adaptateurs), des lecteurs / graveurs CD / DVD, des adaptateurs / cartes USB.

C’est LA machine avec le plus de possibilités d’extension à prix raisonnable.

OR : Si on ne possède plus d’Amiga aujourd’hui, peut-on en acheter chez vous ?

AM : En Amiga 1200, nous pouvons encore en trouver en reconditionné par nos soins, les tarifs s’échelonnent entre 200 et 300 euros ttc pour un modèle de base avec alimentation et souris et testé par nos soins.

OR : Quelle machine FGA choisir pour le jeu ? Est-ce facile à configurer ?

AM : actuellement, la seule machine disponible et ayant un très bon attrait pour qui veux jouer aux jeux Amiga ECS et AGA (très récent pour l’AGA) reste la carte Mist.

Elle permet de lancer un Workbench 3.1, de bénéficier de 28Mo de mémoire (partagés entre mémoire Chip et Fast), d’utiliser deux fichiers HDF (fichiers disque dur virtuel utilisés par WinUAE / FSUAE), quatre lecteurs de disquettes virtuels (pour utiliser les fichiers ADF).

Elle possède également quatre ports USB pour claviers / souris sans fil ou filaires ou aussi pour Joystick / Joypad ainsi que deux ports DB9 pour utiliser les anciennes manettes Amiga / Atari.

En plus, cette carte permet d’émuler d’autres machines comme : l’AtariST, l’Atari2600, le Commodore C64, le ZX Spectrum, les consoles NES et Sega Master System et d’autres.

Nous proposons actuellement des packs complets prêts à l’emploi dans lesquels l’utilisateur n’a plus qu’à ajouter des fichiers ADF sur la carte mémoire, ou des fichiers WHDLoad (via WinUAE) ou autres pour les machines tierces.

Cette carte est totalement autonome et peut être branché sur un écran plat VGA (TV à éviter) et beaucoup en sont de plus en plus satisfaits !

OR : Je ne connais pas les machines Amiga dites Next-Gen, qu’ont-elles de plus ou de moins par rapport à un PC ?

AM : Vadé Rétro !!

Ne surtout pas comparer une machine AmigaNG à un PC !!

Un AmigaNG permet d’accéder aux technologies Web plus récentes, de gérer ses mails, de faire du traitement de texte ou tableur, de démarrer le Workbench largement plus rapidement avec les disques dur SATA supportés en natif ainsi que de pouvoir utiliser des cartes graphiques PCI Express (Radéon).

L’investissement vaut vraiment le coup car en plus la toute dernière version de l’AmigaOS 4.1 vient à peine de sortir et il est continuellement amélioré grâce aux formidables développeurs derrière ce système et qui programment essentiellement sur leur temps libre pour notre plus grand bonheur.

Blague mise à part, un AmigaNG permet de s’approcher des utilisations les plus fréquentes, même s’il reste encore des manques comme le support d’un plus grand nombre d’imprimante, celui des partages réseaux de Windows Vista / 7 / 8 par exemple.

Inversement, le gros avantage indéniable reste la quasi inexistence des virus ce système et son démarrage très rapide sur une Sam460cr (que nous vendons aussi bien entendu en pack complet ou seule) !

En plus, l’arrivée du JIT PPC sur ces machines rend l’utilisation des anciens jeux ou logiciels Amiga très facile.

OR : Mon Amiga est en panne, faites-vous de la réparation ?

AM : oui, effectivement, via notre partenaire. Nous sommes à même de pouvoir solutionner bon nombre de pannes communes.

Nous effectuons les diagnostiques et réalisons les réparations (suivant accord du propriétaire).

OR : Faites-vous des configurations prêtes pour jouer ?

AM : Oui et non.

La grosse particularité de l’Amiga est qu’énormément de jeux restent sous copyrights, même 20 ans après.

Donc, les cartes Mist en pack complet sont prêt à utilisation avec le Classic Workbench 3.1 installé et une licence originale pour le Workbench, WHDLoad et même depuis aujourd’hui une licence pour le kickstart 3.1 originale, mais en ce qui concerne les jeux, nous ne pouvons les fournir !

Autant les jeux sont sous copyrights, autant ils ne sont inversement plus vendus par leurs auteurs.

Il est donc à la charge de l’utilisateur d’ajouter lui-même ses jeux préférés.

Dans le cas contraire, nous serions obligés de demander l’autorisation à certains auteurs pour fournir leurs réalisations et les rémunérer, ce qui augmenterait d’autant le prix des produits finaux.

OR : Merci Laurent pour avoir répondu toutes ces questions !

AM : Merci à l’Association Ordi-Rétro pour son investissement dans la sauvegarde de l’histoire de l’informatique grand public et plus spécialement des jeux vidéos et les machines associées !

Je dirais en mot de fin que l’Amiga reste vraiment une énorme exception dans l’histoire informatique car le nom autant que les machines originales comme nouvelles intéressent autant les anciens utilisateurs que les nouvelles générations rien que pour le fait que le système d’exploitation reste une base d’inspiration pour bon nombre de développeurs et que le matériel a des caractéristiques très particulières très difficiles à reproduire 😉

Pour une très majorité d’utilisateurs, toutes les machines Amiga ont une âme (des fois aussi capricieuse qu’un enfant) et rassemblent régulièrement bon nombre de gens !

Toutes les informations pour contacter Laurent d’Amedia Computer :

Sur le web : http://amiga.amedia-computer.com

Nous vous invitons à faire un petit J’AIME
sur la toute nouvelle PAGE FACEBOOK d’AMEDIA COMPUTER FRANCE !

Amedia ComputerAmedia Computer France SàRL
69, Avenue de la Libération
F-57530 Courcelles-Chaussy France

Tel : (+33) 9 79 72 56 15
Mobile : (+33) 7 71 10 72 22

 



1 Commentaire sur Amedia Computer a du matériel pour votre Amiga !

  1. Merci à l’association OrdiRétro pour ce coup de pouce 😉

    Longue Vie à OrdiRétro 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Evènements à venir !

YouTube OrdiRétro

Ordiretro sur Facebook

« Top des Blogs »

Ebuzzing - Top des blogs - Jeux vidéo

Facebook

Twitter

YouTube