PGW 2014 : à la découverte de l’indé français

PGW_MadeinfranceRetour dans le Nord après une escapade parisienne à l’occasion de la Paris Games Week. Vous vous doutez que je ne me suis pas précipité sur le dernier Smash Bros et que je n’étais pas parmi ceux qui stationnaient dans une queue de plus de deux heures pour tester le dernier Call of Duty. Non, puisque j’étais là, autant en profiter pour tester ce que je n’aurais pas forcément l’occcasion de voir ailleurs et c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers la zone Made in France, un large espace consacré aux développeurs indépendants de l’hexagone. Vous trouverez ici quelques uns des jeux qui ont su attirer mon attention.

Colorace
En guise d’amuse gueule, commençons par Colorace d’Hikari7. Ce jeu de course aux graphismes minimalistes, ambiance Tron, se fait d’abord remarquer par le drôle de contrôleur utilisé pour la démonstration, une pyramide munie de deux demie sphères lumineuses qui permettent de diriger le vaisseau à l’écran. Le principe est simple, le joueur manoeuvre un vaisseau coloré qui file à toute vitesse et doit passer sur des sphères de la même couleur. Si le vaisseau entre en collision avec une sphère d’une autre couleur, c’est la fin, brutale et immédiate. Régulièrement le vaisseau passe sous des arches qui modifient sa couleur, il faut donc faire bien attention de se positionner correctement sur la piste. En l’état, le jeu fait penser à Super Hexagon avec ses graphismes épurés et sa jouabilité qui ne pardonne pas. Il devrait être disponible sur l’Appstore au mois de novembre.

Crouching Pony Hidden Dragon
Restons dans la hardcore gaming avec Crouching Pony Hidden Dragon présenté par Le Cortex sur le stand Neko. Ce shoot à pied aux personnages complètement déjantés connait actuellement des contretemps pour sa sortie Neo Geo mais le jeu est désormais disponible sur Windows, ce qui permettra au plus grand nombre de s’y essayer. Fun et casse de manettes garanties!

Replay
Sur le même stand, j’ai pu découvrir Replay, un jeu de plates-formes/réflexion repéré par l’éditeur parisien lors d’un concours de jeux étudiants. Replay vous permet de contrôler plusieurs personnages, à vous d’en choisir un, de lui faire exécuter une série d’actions, avant de rembobiner, de changer de personnage et de relancer l’action. C’est donc un jeu de coopération à 1 joueur, les actions enregistrées permettant à l’autre personnage d’avancer (en lui poussant une caisse sur laquelle il poura sauter pour atteindre la fin du niveau par exemple). Le jeu affiche une esthétique rétro très sympathique dans le style de Basse Def et promet 60 niveaux, ce qui augure quelques nuits blanches à coordonner les actions de nos différents protagonistes.

Capture_Replay_01

Shiness
Un peu plus loin de là, on retrouvait deux studios nordistes implantés à la Plaine Image. Après l’avoir découvert à la Fête de l’Animation, nous vous avions présenté Shiness d’EniGami lors de l’exposition Digital Fantasies @ e-artsup. Depuis le studio a mené à bien une campagne de financement et le jeu progresse bien. Il était donc possible d’essayer une nouvelle démo de ce jeu de combats en 3D aux éléments de RPG. Le jeu est toujours aussi beau et les combats semblent encore plus dynamiques. Vivement la sortie du jeu, prévue pour 2015!

Pankapu
Juste à côté d’EniGami se trouvait un autre studio hébergé à Tourcoing, Too Kind Studio. Celui-ci dévoilait le prototype de Pankapu, un jeu qui se présente comme un jeu de plates-formes/action en 2D à la Castlevania. L’intérêt vient du pitch qui vous fait jouer le héros d’une histoire qui est en train d’être lue à un enfant. Progresser dans le jeu aux travers des huit niveaux envisagés permettra de mieux connaitre et comprendre ce contexte et de dévoiler progressivement les liens qui unissent l’enfant et Pankapu – et, à travers eux, le joueur.

Pankapu_logo

Goetia
Un peu plus loin, j’ai pu découvrir Goetia, un Point&Clic qui affiche une magnifique 2D parallaxe et vous plonge dans l’ambiance sombre du milieu du siècle dernier. Vous incarnez, si l’on peut dire, Abigail Blackwood, une jeune femme décédée 40 ans avant le début de l’intrigue et qui cherche à comprendre ce qui l’a ramenée dans le monde des vivants. Il semblerait que sa famille cache un lourd secret et il vous faudra le découvrir afin de retrouver le repos. Exploration, puzzles… le coktail semble déjà bien équilibré, ce qui explique sans doute que le jeu ait été repéré par le Square Enix Collective.

Spirit of War
Puisqu’on parle de période troublée, mentionnons Spirit of War du studio lyonnais G-OLD. Ce jeu de stratégie (dans le temps, on aurait parlé de wargame) pour tablettes, téléphones et Windows a le mérite d’aborder une période peu traitée dans les jeux vidéo, la Première Guerre mondiale. Ce sont plus de 40 unités qui sont incluses dans le jeu, de l’infanterie à l’aviation, en passant par les cuirassés ou l’artillerie sur train. Le jeu se joue au tour par tour sur une carte composée d’hexagones, gérant les terrains et les conditions climatiques. Le tout n’est pas sans rappeler un certain History Line, source d’inspiration principale des créateurs. Le jeu s’annonce donc simple à prendre en main et complexe à maîtriser, à l’instar de son modèle. L’équipe mène actuellement une campagne de financement sur Ulule, alors n’hésitez pas à les soutenir, ce genre de jeu s’étant fait bien rare ces temps-ci.

Origami Challenge
Terminons ce petit tour d’horizon par une douceur aux saveurs orientales. Origami Challenge est un jeu sur tablettes qui vous invite à réaliser des formes en pliant une feuille de papier en un nombre de plis limités. Cet aspect casse–tête évoque aussi le tangram, tout en gardant la poésie de l’origami et en utilisant les capacités tactiles des supports modernes. Ainsi même ceux qui ont des gros doigts pourront réaliser de subtils et délicats pliages en un clin d’oeil. Le jeu de Polm Studio est déjà sorti et se téléchage sur l’App store. ainsi que sur Google Play.

Origami Challenge

Voilà qui conclut agréablement cet autre regard sur la Paris Games Week, avec des projets prometteurs qui prouvent s’il en était besoin que les créateurs français ne manquent pas de talents et d’idées.



1 Commentaire sur PGW 2014 : à la découverte de l’indé français

  1. Pour info, le jeu COLORACE présenté dans cet article est maintenant disponible sur iPhone et iPad : http://t.co/1D0jDQ9EVA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Evènements à venir !

YouTube OrdiRétro

Ordiretro sur Facebook

« Top des Blogs »

Ebuzzing - Top des blogs - Jeux vidéo

Facebook

Twitter

YouTube